Louise, prof de yoga et formatrice

Louise, c’est la fée de chez The Space Paris, j’ai eu la chance de la rencontrer quelques temps après l’ouverture de son studio il y a plus d’un and et ça a été un vrai coup de foudre yogique si je puis dire, j’adore son enseignement, en tant que professeur et en tant que formatrice. Toujours à l’écoute, toujours là pour les élèves, une véritable perle que je tenais à vous faire découvrir ici !

Bonjour Louise, qui es-tu en quelques mots ?
Je suis professeur de Yoga, proprio du studio The Space. Je suis anglaise et j’habite en France depuis 19 ans (déjà!). En plus du Yoga je suis masseuse, je me spécialise dans les massages pour femmes enceintes, et des fascia-massages. J’adore cuisiner, manger, voyager, lire, enseigner……et en 2021 je vais devenir maman !

Quand, comment et pourquoi t’es-tu retrouvée sur un tapis de yoga pour la première fois ?
Ma mère est prof de Yoga et c’est elle qui m’a conseillé de commencer quand j’avais 16 ans. J’avais des douleurs au dos, j’étais stressée par des examens et me voilà…..presque 16 ans plus tard !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de continuer ?
Au début, je ne pratiquais pas régulièrement jusqu’à mon année de terminal où je me levais tous les jours à 6h pour en faire à l’internat, souvent seule, parfois avec une ou deux amies. J’aimais ce moment de tranquillité, qui me préparait pour ma journée comme rien d’autre. Je me sentais forte, détendue et prête pour tout.

Tu es prof de yoga à plein temps, quand et comment as-tu choisi ta première formation pour devenir prof ?
En 2013 j’ai décidé de suivre un chemin vers une vie moins stressée, et j’ai cherché une formation simplement par mon budget, et les dates de vacances que j’ai pu avoir! Le fait que ça été en Espagne au mois de Septembre a pu m’aider à faire le choix aussi!

D’ailleurs, as-tu toujours été prof de yoga ou as-tu eu une “autre vie” avant ?
J’ai eu une vie avant, en tant que responsable chez Naturalia. C’est là où j’ai découvert ma passion, et mon “talent” à la formation. En même temps que tenir un magasin et mon équipe, je formais souvent de nouvelles recrues.

Tu as plusieurs diplômes à ton actif, peux-tu nous dire quels types de yoga tu enseignes et pourquoi ?
Je suis une geek puissance 1000, j’adore apprendre, j’adore développer mes capacités, et donc je ne me suis jamais arrêter d’apprendre!
– J’enseigne le Vinyasa (ma formation de base était en Yoga Classique) car j’aime le mouvement, la créativité et l’énergie que ça donne. J’adore le fait de pouvoir donner un cours ultra rapide, ou extrêmement lent. C’est super important pour moi de lire l’énergie qui est dans la salle et donner un cours qui y correspond (pas de plan de cours, pas d’idées à l’avance). Le Vinyasa me permet de m’amuser, et rire avec les élèves.
– J’enseigne le Yin simplement parce que quand je travaillais chez Affordable Yoga, il n’y avait pas de cours de Yin, et il y avait besoin d’un équilibre dans le planning (j’étais manager de la société), dans mon enseignement, et dans ma pratique. C’est le Yin qui m’a ensuite poussé vers une formation de massage fascias.
– J’enseigne le Yoga pré et postnatal car il y a besoin encore une fois d’équilibre, parce que trop souvent les femmes enceinte continuer à pratiquer dans les cours classiques (qui n’est pas en soi un problème), mais qu’avec des cours adaptés elles peuvent mieux vivre leur grossesse, leur période postpartum et vraiment préparer leur corps à l’accouchement. C’est cette formation qui m’a poussée vers une formation Doula!!
– J’enseigne le Yoga Nidra, tout le monde a besoin de repos. Et d’un repos réparateur qui relâche non seulement le corps physique mais toutes les parties de notre être – mon but c’est de donner des cours (pas seulement en Nidra, à chaque fois que je fais une nouvelle formation, j’intègre un peu de la philosophie dans tous mes cours) qui soient “holistic” qui traitent l’être dans tous ses états.
– Et enfin, j’enseigne le Yoga Restorative, c’est ma dernière formation qui je me suis offerte. Ici l’idée était vraiment en lien avec le Yoga Nidra: on a besoin de se détendre, et de se reposer. Le Restorative nous donne ça d’une manière que le Yin ne fait pas.

Depuis quelques années, en plus d’être prof de yoga, tu as aussi formatrice dans plusieurs disciplines de yoga (vinyasa, yin, nidra…). Comment s’est passée cette nouvelle étape ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir prof de prof ?
J’ai eu trop peur quand une ancienne collègue m’a demandé de créer une formation 200h avec elle, j’ai même failli dire “non”. Finalement, je me suis dit que les choses qui me font peur me font apprendre, me font avancer – donc allons-y!
Le fait de créer d’abord un manuel avec toutes mes connaissances m’a donné un plaisir incroyable (j’ai aussi appris là où j’avais des trous, là où il fallait que je m’aventure plus – d’où toutes les formations qui ont suivi!!) et le premier jour de la première formation, assise devant 5 élèves j’ai commencé à enseigner et j’ai senti une joie, une lumière dans moi. Je n’ai pas arrêté depuis!
Quand j’ai arrêté de travailler avec mon ancienne collègue, j’ai eu envie d’orienter mes formations plus vers mes passions, et vers ce que je pensais manquer à Paris: quand j’ai commencé à enseigner le Yin, il n’y avait pas 15 formations différentes!
J’ai voulu donner des formations dans des styles différents (Vinyasa, Yin, Nidra, Ajustements, Restorative etc) pour créer un centre, un lieu d’enseignement où les élèves pouvaient trouver des formations de qualité, et vraiment compléter leur connaissances, ne pas s’arrêter avec le Vinyasa car ce n’est pas tout. On est d’abord et toujours élève.

Aurais-tu un conseil pour quelqu’un qui voudrait devenir prof de yoga ?
De choisir une formation qui correspond à leurs valeurs, ne pas en choisir une au hasard. Poser des questions aux anciens participants, rencontrer et discuter avec les formateurs, essayer un de leurs cours. Il faut qu’il y ait un bon feeling pour bien apprendre, et grandir en tant que personne, non seulement apprendre à faire un enchainement de 3 ou 4 postures – l’enseignement de Yoga (pour moi) est beaucoup plus que ça. Je ne dit pas qu’on ne peut pas participer à une formation sans avoir l’envie d’enseigner, c’est un voyage rempli d’aventures qui surprend tout le monde !

Un mot à ajouter ?
Ne jamais arrêter d’apprendre, de pratiquer, de se remettre en question. Ne pas oublier que la pratique (surtout physique) doit avoir un aspect de joie ! Ne pas se prendre trop au sérieux !

Merci pour tout et à très vite !

Retrouvez Louise sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *