Mes cours sont un lieu sûr

Lorsque j’ai fait ma formation pour devenir prof de yoga, ma formatrice nous répétait constamment que lors de nos cours nous devions “provide a safe place for all the students” (fournir un lieu sûr pour tous les élèves). C’est une phrase qui m’a toujours parue évidente mais qui malheureusement ne l’est pas pour tout le monde.

Réflexion

La semaine dernière, sur mon autre blog (celui où je parle tricot), j’ai posté un article pour expliquer ma position vis-à-vis d’événements qui ont eu lieu sur Ravelry, le grand “réseau social” des tricoteur.se.s. J’ai pu constater avec bonheur que “your vibes attract your tribe” (tes vibrations attirent ta tribu) : je n’ai eu que des messages de soutien (si ça vous intéresse, l’article est ).
Il m’est donc paru important que je devais aussi clarifier les choses ici car même si pour moi, il est “normal” d’être une personne ouverte aux autres, ça ne l’est pas forcément pour vous qui me découvrez via le Net sans me connaître dans la vraie vie.

Un lieu sûr pour tous

Dans mes cours, j’accueille tout le monde :
je soutiens tous les groupes marginalisés : LGBTQIA+ (Lesbienne, gay, bisexuel, intersexe ou asexuel, qu’il soit question de sexualité ou de genre), BIPOC (noirs, indigènes, personnes de couleurs), handicapés (dans la mesure où je peux vous accompagner en toute sécurité), en surpoids, en sous-poids…
nous sommes tous des êtres humains POINT BARRE

Le yoga est ouvert à tous et je mets un point d’honneur à faire en sorte que ce soit le cas dans mes cours.

Si vous n’êtes pas d’accord avec ses propos, je vous propose tout simplement de ne plus lire ce blog / site et de ne pas vous inscrire à mes cours, aucun débordement ne sera toléré. Vous pouvez aussi arrêter de me suivre sur les réseaux sociaux car mon avis est le même partout (évidemment).

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.
Paix et amour sur vous ♥

2 thoughts on “Mes cours sont un lieu sûr

  1. Avant tout, merci. Vraiment. Ca fait plaisir de lire ce genre d’articles, qu’on soit ou non concerné. Et je voulais aussi remercier les gens du groupe du mercredi, pour l’ambiance et les rires que nous avons su créer, qui contribuent à faire cette “safe place” dont tu parles. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *