Sabrina, prof de yoga et future maman

Sabrina est fait partie de la communauté des profs de yoga parisiennes trop choux, une prof incroyable au parcours inspirant que je vous laisse découvrir via cette interview.

Qui es-tu en quelques mots ?
Je suis Sabrina, professeur de yoga, future maman et heureuse de la vie que je mène depuis plus de 2 ans !
C’est au cours de mon développement personnel et de ma quête de spiritualité que je me suis passionnée pour le yoga. Après avoir longtemps travaillé dans l’univers du luxe, j’ai eu besoin de donner un nouveau sens à ma vie, résolument tourné vers la générosité, le bien-être et l’aventure.

C’est lors d’un voyage initiatique en Inde que je décide de franchir le pas pour me former au yoga. Après l’obtention de ma première certification en 200Hrs, je saute le pas et commence à enseigner le Vinyasa et le Yin yoga à Bali.

Etant réellement passionnée par mon métier et cet art de vivre qu’est le yoga, je ne cesse de me former auprès des différents professeurs et écoles aussi bien en France que dans le monde. Je suis certifiée 500hrs en yoga multi style et yin yoga et reconnue par la Yoga Alliance, ainsi qu’en Yoga pré et postnatal De Gasquet.

Les cours que je propose sont à la fois doux et très dynamiques orientés sur le souffle et les énergies du corps. J’aime offrir de la créativité, du challenge et de l’ouverture en apportant de nouvelles perspectives à mes élèves et ainsi rendre le yoga accessible à tous.

Aujourd’hui, je partage avec mes élèves le fruit de mon expérience pour, j’espère, leur plus grand plaisir.

Quand, comment et pourquoi t’es-tu retrouvée sur un tapis de yoga pour la première fois ?
Ma première fois sur un tapis de yoga remonte à octobre 2015. J’étais à cette époque en arrêt de travail à la suite d’un burn out et j’avais besoin de faire quelque chose qui me fasse oublier un instant l’épreuve que je traversais. Je me sentais inutile, désemparée et bonne à rien. Je n’étais plus à même d’exercer mon métier et je ne savais pas si je pourrais y retourner un jour… Le sport, ma passion pendant de nombreuses années, ne m’aidait plus, il me fallait autre chose pour me reconnecter et aussi lâcher un peu prise. Le yoga s’est présenté à moi.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de continuer ?
Ce premier cours de yoga à été une révélation. Au début j’ai retrouvé certaines sensations familière avec la gym, que j’ai pratiquée pendant 10 ans. Puis au fur et à mesure de la pratique, je me souviens simplement du bien-être général que j’ai éprouvé. J’étais détendue, mon corps aussi et mon stress et anxiété avait, l’espace de quelques heures, complètement disparus. Une vrai sensation de bien-être que je voulais retrouver, c’est pourquoi j’ai retenté l’expérience avec d’autres cours. Je voulais être sûre que ce n’était pas juste un « one shot » et que c’est quelque chose qui pouvait se répéter ; et donc avec le temps m’aider à sortir la tête de l’eau, y voir plus clair.

Tu es prof de yoga à plein temps, quand et comment as-tu choisi ta première formation pour devenir prof ?
A l’époque, je voulais me former simplement pour joindre l’utile à l’agréable. Ma situation ne s’améliorait pas vraiment et le retour au bureau était maintenant impossible. J’avais besoin de faire un break avec mon quotidien et tout ce que je venais de vivre. Je suis sortie définitivement de mon entreprise en mars et en prévision de cette sortie je souhaitais partir quelques temps, seule pour me retrouver et faire le point sur ce que je voulais faire ou pas de ma vie. J’ai donc envisager dans un premier temps une retraite et puis la retraite s’est transformée en formation. J’avais pris le temps de regarder un peu sur internet des témoignages et autres pour avoir un petit aperçu de ce que pouvait représenter une formation de yoga. Puis j’ai demandé conseil à une amie, elle aussi professeur, qui m’a conseillé une école en Inde. Il s’agissait plus de me nourrir spirituellement, de sortir de ma zone de confort et par la même occasion en apprendre un peu plus sur cette pratique. Je n’envisageais absolument pas enseigner un jour.
Je voulais absolument aller en Inde, et l’Inde étant le berceau du yoga tout prenait sens. J’ai lu et relu les pages du site internet de la Trimurti yoga school, j’ai bien sûr fait d’autres recherches aussi bien pour les comparatifs de prix que pour les comparatifs de contenu de formation.
Trimurti était la plus logique pour moi car elle propose une formation en multi styles. Ce qui me permettrait de toucher un peu à tout et de faire un choix, peut-être par la suite.
Je sortais d’un univers professionnel qui me cantonnait à certaines activités, je ne voulais pas de nouveau devoir entrer dans une case en faisant un choix sans le connaître avant.
C’est donc la raison de cette école : elle se situe en Inde, une formation complète en 200Hrs sur les différents types de yoga au pied de l’Himalaya. Je ne pouvais pas espérer mieux comme façon de me ressourcer.

Tu as plusieurs diplômes à ton actif, peux-tu nous dire quels types de yoga tu enseignes et pourquoi ?
J’enseigne le vinyasa, pratique dynamique et créative. J’aime l’enseigner parce qu’il permet une expression complète du corps. Parfois il nous est difficile de nous exprimer par la parole, je trouve que le vinyasa par la créativité qu’il apporte et génère permet une réelle expression. J’entraîne mes élèves vers un chemin un peu différent en leur proposant toujours plus de possibilités physiques et mentales. En gros les faire sortir de leur zone de confort, ou tout simplement leur montrer à quel point ils sont forts, ce dont ils sont capables en réalité au-delà des blocages mentals qu’ils se fixent.

Le yin est un autre yoga que j’aime beaucoup enseigner. Il procure une réelle balance ou plus clairement un équilibre à sa vie et son quotidien. Une pratique douce, calme qui ne nécessite aucune force, rien à part l’acceptation de la posture pour un réel lâché prise. Le yin est un voyage a travers son corps pour assouplir et détendre le mental. C’est une pratique qui invite à la méditation que j’aime pratiquer avec les yeux fermés pour éviter les comparaisons avec les autres ou encore pour rester concentré sur soi et ses propres ressentis.

Enfin, depuis avril 2018, j’enseigne le yoga pré et postnatal. En fait, depuis ma première formation de yoga, j’ai toujours eu envie de m’orienter vers cette pratique. Mon envie était avant tout de comprendre la transformation du corps de la femme pendant cette période et donc au passage de la mienne peut-être un jour. Mais jusqu’à avril de l’année dernière l’occasion ne s’était pas présentée.
Je pense que c’est ce que je préfère enseigner. J’aime accompagner ces femmes, futures ou nouvelles mamans travers cette aventure fabuleuse mais parfois inquiétante qu’est la maternité. Aujourd’hui les femmes sont très bien accompagnées médicalement parlant, voir peut-être même un peu trop… mais elles ne sont pas du tout accompagnées quotidiennement sur les petits maux liés à cette transformation. Leurs doutes ou inquiétudes par rapport a ce qu’elles ressentent et vivent dans leur corps et le fait qu’elles partagent avec un autre être ce corps.
C’est une pratique douce, d’accompagnement qui me permet d’apporter, je l’espère, de la tranquillité et de la compréhension à travers des exercices simples en connexion avec le bébé.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui n’ose pas prendre son premier cours de yoga ?
Je pense que je dirais qu’il n’y a rien à craindre ni a perdre ! Ou qui ne tente rien… le yoga n’est pas une pratique où il faut être le meilleur, c’est un art de vivre où les objectifs à atteindre sont pour soi. Il n’est pas question de se comparer, ou encore d’être souple ou fort. C’est un processus qui prend parfois un peu de temps mais qui nous conduit vers le mieux être général. Il faut parfois sauter à pieds joints pour découvrir de nouvelles choses à la fois enrichissantes et nourrissantes pour soi-même.
En principe, les professeurs sont là pour accompagner et guider les élèves en bienveillance et douceur. On ne force pas, on propose des options. La pratique se fait dans un environnement sécurisé pour tous. Il faut simplement se laisser tenter une fois et puis après on décide de revenir ou pas. Tout le monde n’accroche pas la première fois, il faut aussi être vigilant à la pratique que l’on choisi ! Je conseille fortement pour un premier yoga d’aller vers du Hatha voir Hatha flow ou un vinyasa débutant. Se lancer dans une pratique dynamique et active sans savoir ou l’on met les pieds peut parfois faire peur et générer de la frustration. Ce qui n’est pas le but recherché.

L’avantage pour ceux qui ont peur de tenter les cours en collectif, à cause du regard des autres (c’est plutôt celui qu’on s’imagine !) ou pour ne pas être dans la comparaison ; c’est qu’il existe aussi des cours particuliers à domicile en individuel ou en petit groupe avec des ami(e)s !

Et un conseil pour quelqu’un qui voudrait devenir prof de yoga ?
Avant toute chose, être professeur de yoga n’est pas un métier facile, ni tout rose tous les jours. Avant d’envisager une reconversion il faut se renseigner, se documenter, peut-être même recueillir quelques témoignages et puis surtout se former. Au départ la démarche peut être autodidacte jusqu’à se sentir prêt pour se former en école.
Tout le monde n’est pas à même d’enseigner, il faut de la persévérance car le marché aujourd’hui est très concurrentiel, du courage, être capable de mettre ses « humeurs » de côtés et ne pas voir ce métier que d’un point de vu business.
Bien sûr la rentrée d’argent en fait partie, c’est indéniable et personne ne vie d’amour et d’eau fraîche. Mais ne pas se jeter à corps perdu dans quelque chose comme ce métier sans y réfléchir un peu.
Le yoga c’est l’accompagnement de l’autre à travers un chemin parfois difficile. Tous les élèves ne sont pas faits pour nous et inversement. Il y aura parfois du « non feeling » mais ce n’est pas grave !

Il y a aussi l’aspect auto entrepreneur à regarder, ses avantages et inconvénients. Il est vrai que cela génère une vraie liberté, on choisi de travailler avec qui on veut. Mais cela à un prix. C’est important d’en être bien conscient.

D’un autre coté, c’est un métier qui permet de faire des rencontres merveilleuses, d’accompagner et de voir évoluer nos élèves. De faire partie d’une communauté qui peut même devenir une seconde famille.
C’est un métier qui est extrêmement riche et nourrissant pour l’esprit. Ce métier devient au fur et à mesure une partie intégrante de notre être, un art de vivre au quotidien.

Alors si c’est un métier que vous souhaitez réellement faire, allez y foncez ! Ça ne coûte rien d’essayer, et qui sait, peut être que de belles aventures ou découvertes vous attendent au bout du chemin 😉

Un mot à ajouter ?
J’ai depuis quelques mois ouvert une partie blog sur mon site internet www.bluetigeryoga.com où je partage des infos sur la grossesse et la maternité. C’est un sujet qui me tient vraiment à cœur, car j’ai pu constater à quel point les femmes étaient peu voir pas accompagnées pendant les 7 premiers mois de leur grossesse d’un point de vu émotionnel et à quel point elles avaient besoin d’être soutenues après l’arrivée de bébé.
Ce blog est un lieu d’échange, alors si vous vous sentez concerné, ou par simple curiosité n’hésitez pas à aller jeter un œil !

Retrouvez Sabrina sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *