Anne-Marie, yogini tricopathe

Anne-Marie et moi nous sommes rencontrées via le tricot lors des soirées parisiennes que j’organise chaque mois. Elle a été l’une de mes premiers élèves dès que j’ai eu mon diplôme et elle fait partie des plus assidus !

Qui es-tu en quelques mots ?
Je suis Anne Marie.
J’ai 72 ans.

Depuis quand pratiques-tu le Yoga ?
J’ai eu deux vies de yoga :
La première très courte remonte à environ 25 ans
La deuxième depuis environ 18 mois

Comment et pourquoi t’es-tu retrouvée sur tapis de yoga la première fois ?
Dans la première vie, autour de moi des ami-e-s pratiquaient le yoga, donc j’ai voulu voir ce que cela donnait, tous et toutes me vantant ses bienfaits. J’ai donc commencé à suivre des séances de yoga au centre Sivananda. Et là, à chaque séance, j’avais des douleurs surtout au niveau du dos. J’ai essayé d’en parler autour de moi, même dans des salons de bien-être, et là toujours la même réponse, mais comment le yoga c’est formidable etc…. Donc terminé le yoga.
Il s’est écoulé un grand nombre d’années quand il y a 6/7 ans, grâce à un site de sorties sur internet,
Je me suis remise au tricot (lui aussi abandonné depuis quelques années). Alors vous allez me dire ah oui le tricot le nouveau yoga, non je ne dirais pas cela, côté zen oui, physique non car la tendinite peut nous attendre au tournant.
Mais c’est grâce au tricot et réseaux sociaux que j’ai rencontré Gaëlle aka Knit Spirit, qui a passé son professorat de yoga. Gaëlle nous a d’abord proposé des cours en plein air au Jardin des Tuileries, puis dans différents lieux, jusqu’au lieu actuel pour le yoga Vinyasa à Kalari. Et là depuis 18 mois a débuté ma deuxième vie de yoga.

Qu’est-ce qui te plait dans le yoga et fait que tu prends régulièrement des cours ?
Ce qui m’a plu avec Knit Spirit c’est qu’elle a tout de suite dit que, non on ne devait pas avoir mal, que l’on faisait ce que l’on pouvait, même si ce n’est pas la posture complète. Et là plus de douleurs, petit à petit je vais un peu plus loin. Quand Gaëlle nous dit c’est une bonne ceinture abdominale qui nous fait tenir droite, je ne comprends pas pourquoi même en cours de gymnastique scolaire je n’ai jamais rien entendu de tel. Cela m’aurait épargné des cours de ‘gymnastique corrective’ (rien que le nom devrait nous faire fuir, mais trop jeune à l’époque) avec des séances que j’ai assimilées à de la torture. Bref pour vous dire qu’avec les cours de Knit Spirit tout a changé, et que j’ai vraiment envie de venir à ses cours.

Que penses-tu de l’image du yoga renvoyée par les réseaux sociaux (filles minces et ultra flexibles, garçons musclés toujours la tête en bas…) ?
Au vu de ma première vie de yoga, je ne regarde pas du tout ce genre de vidéos ou autres.
Mais j’aime bien voir Knit Spirit la tête en bas, et sur les deux mains en plus, car j’admire.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui voudrait prendre son premier cours ?
Essaie avec Knit Spirit

Un mot à ajouter ?
Merci Gaëlle aka Knit Spirit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *