Le guerrier 2

Nom de la posture en sanskrit : virabhadrasana 2 (virabhadra = guerrier de la mythologie indienne – asana = posture)
Nom de la posture en anglais : warrior 2

Dans cette posture, le corps est solide et ancré dans le sol, les bras sont parallèles au sol sans tension dans les épaules.

Comment entrer dans la posture ?

  1. En chien tête en bas, inspirez et levez la jambe droite vers le ciel. Les hanches sont fixes et parallèles au sol.
  2. Expirez et venez placer le pied droit entre les mains, le genou est au-dessus de la cheville, tournez le pied arrière à 90°. Assurez-vous que la ligne qui passe par votre pied à l’avant se prolonge au niveau de l’arche du pied à l’arrière, ainsi vos hanches sont parallèles au grand côté de votre tapis.
  3. Inspirez et redressez le buste en faisant un moulinet avec les bras pour venir les placer parallèles au sol, le regard vers le majeur de la main à l’avant. Les bras sont engagés, étirez-vous jusqu’au bout des doigts. Les épaules sont au-dessus des hanches. Allongez la colonne vertébrale et poussez le sol de façon identique avec les deux pieds en engageant les cuisses. Pliez suffisamment le genou à l’avant pour que la cuisse soit parallèle au sol. Il n’y a pas de tension dans les épaules, la nuque et le visage.
  4. Expirez et ramenez les mains sur le sol l’une après l’autre dans un mouvement de moulinet pour revenir en chien tête en bas.
  5. Recommencez de l’autre côté.

Pour aller plus loin

Pour travailler votre alignement, la posture peut être exécutée contre un mur.
Si vous êtes à l’aise dans la posture, vous pouvez retourner votre guerrier en laissant glisser la main arrière le long de la cuisse et en élevant la main avant au-dessus de votre regard qui se tourne vers le ciel.

Pour les personnes sujettes à des baisses de tension, préférez l’exécution de cette posture à partir de la posture de la montagne en faisant un grand pas vers l’arrière.

Virabhadra est une émanation de Shiva ayant la forme d’un guerrier.

Les bénéfices

  • Renforce les jambes et la sangle abdominale
  • Étire les ischio-jambiers, l’aine, les hanches, les bras et les épaules
  • Etend la cage thoracique
  • Améliore la posture, l’équilibre
  • Aide à clarifier les idées, à se concentrer et à être plus déterminé

Les contre-indications

  • Forte et basse pression artérielle
  • Certains problèmes de genoux et de hanches

J’espère que ces explications vous aideront à mieux réaliser cette posture, si vous avez des questions / remarques, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires sous cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *